Se protéger lors de consommation de drogue

Le partage de matériel d’injection de drogues (seringue, aiguille, cuiller, filtre, eau, garrot, ..) ainsi que le partage de matériel de sniff ou d’inhalation sont des pratiques qui comportent un risque d’infection par des virus, des bactéries et des champignons.

Lors de ces pratiques, il y a entre autres un risque d’être infecté·e par le VIH, mais aussi par les hépatites B et C, ou la syphilis. En effet, du sang infecté par une de ces IST peut passer d’une personne à l’autre lors de ces échanges.

Soyez donc vigilant·e et veillez à ne pas partager le matériel d’injection – cela comprend les seringues mais aussi tout le matériel de préparation ou le garrot-, de sniff ou d’inhalation tels que les pailles ou les embouts à pipe. Utilisez donc uniquement votre propre matériel.

Pour limiter au maximum les risques de contamination ou les dommages à la personne, il est recommandé d’utiliser un matériel stérile et à usage unique que l’on peut trouver gratuitement dans des lieux spécifiques.

Voir les adresses et contacts

Ce matériel ne doit pas être jeté sur la voie publique mais être reconditionné dans des boites prévues à cet effet afin d’éviter les transmissions par accident d’exposition.

Sachez qu’une IST attrapée via des rapports sexuels peut être ensuite transmise via ce partage de matériel, ou inversement.

Pour plus d’information à ce sujet, consulter la brochure Shooter propre de Modus Vivendi  ou le site de Infor-Drogues.