Le VIH, c’est quoi ?

Le VIH est le virus de l’immunodéficience humaine. C’est une IST, c’est-à-dire une infection qui peut se transmettre lors de relations sexuelles comme par exemple, l’herpès génital, la chlamydia et la syphilis.

La particularité du VIH est qu’il s’attaque aux cellules du système immunitaire, en particulier aux lymphocytes T CD4. Ce sont des cellules qui protègent le corps contre les attaques des maladies et autres infections.

cellule CD4 saine

cellule CD4 saine

cellule CD4 saine

le VIH entre dans la cellule CD4

Que veut dire « Être séropositif·ve » ?

Une personne est séropositive lorsqu’elle a été infectée par le VIH, c’est-à-dire que le VIH est entré dans son organisme et a commencé à se multiplier.

le VIH se multiplie dans la cellule CD4

le VIH se multiplie dans la cellule CD4

le VIH sort de la cellule CD4

le VIH sort de la cellule CD4

le VIH va infecter d’autre cellule CD4

le VIH va infecter d’autre cellule CD4

A partir du moment où le corps d’une personne est en contact avec le VIH, son système immunitaire (système de défense de l’organisme) réagit en produisant des anticorps spécifiques. Les anticorps sont des agents de défense de l’organisme qui vont tenter de combattre les virus. Le corps en produit de façon spécifique pour chaque type de virus.

Pour dépister l’infection par le VIH, on réalise une analyse de sang pour voir si ces anticorps pour le VIH sont présents dans le sang. Lors de ce dépistage, 2 possibilités :

  • Il y a des anticorps → la personne est infectée → la personne est séropositive
  • Il n’y a pas d’anticorps → la personne n’est pas infectée → la personne est séronégative

Le corps met un certain temps à produire les anticorps, c’est pour ça qu’il existe un délai d’attente pour faire un dépistage après une prise de risque.

Le plus souvent, au début de l’infection, la personne séropositive ne présente pas de symptôme significatif (signe visible de l’infection), mais elle peut cependant transmettre le virus dès qu’elle a été infectée.

Une fois qu’une personne est séropositive, elle le reste à vie, même sous traitement.

Personne Séronégative

Personne Séronégative

Personne qui n’est pas infectée par le VIH.

Personne Séropositive

Personne Séropositive

Personne infectée par le VIH. Le VIH est entré dans son corps et se multiplie, mais l’organisme se défend avec des anticorps. La personne est infectée mais pas malade.

Malade du sida

Malade du sida

Personne séropositive dont le système immunitaire est fortement affaibli, et qui dès lors est atteinte par des maladies opportunistes. La personne est malade.

Que veut dire séroconversion et délai de séroconversion ?

La séroconversion est le moment où les anticorps anti-VIH apparaissent dans le sang d’une personne infectée. Les tests de dépistage sont positifs à partir de ce moment précis.

Le délai de séroconversion ou fenêtre sérologique est la période située entre la contamination par le VIH et l’apparition des anticorps anti-VIH dans le sang de la personne contaminée. Les tests de dépistage sérologique sont négatifs durant cette période.

 

C’est quoi être « malade du SIDA » ?

Une personne infectée par le VIH est dite « malade du SIDA » lorsque son système immunitaire commence à s’affaiblir de plus en plus et qu’il ne réussit plus à protéger cette personne contre les maladies et autres infections. C’est à ce moment-là, qu’apparaissent les maladies opportunistes. Les maladies opportunistes sont des maladies qui profitent que l’organisme soit sans défense pour l’attaquer. On retrouve souvent parmi ces maladies : des cancers, la pneumonie, la tuberculose …

Aujourd’hui, si elles prennent bien leur traitement, les personnes infectées par le VIH restent séropositives et ne tombent jamais malade du sida. Les médicaments permettent de stopper l’évolution du VIH et son impact sur le corps.

Ce qui offre une meilleure qualité de vie aux personnes séropositives. Par contre, les médicaments ne permettent pas de se débarrasser du virus totalement. Du coup, la personne reste séropositive.

En Belgique , l’infection au VIH est considérée comme une maladie chronique : c’est-à-dire une maladie dont on ne peut pas guérir totalement et pour laquelle on doit suivre un traitement à vie.