La charge virale, c’est quoi ?

La charge virale, c’est la quantité de VIH qu’il y a dans le sang d’une personne séropositive.

Quand le VIH entre dans le corps, il se multiplie pour attaquer de plus en plus le système immunitaire (le système de défense du corps). Plus le virus se multiplie,  plus il y a de virus dans le corps : on dit alors que la charge virale est élevé.

Comment se mesure la charge virale ?

Pour mesurer la charge virale d’une personne séropositive, il faut faire une prise de sang. On calcule ensuite la charge virale en mesurant le nombre de copies du virus qui il y a dans 1 ml de sang. Chez une personne séropositive qui a une charge virale élevé, le nombre de copies de virus par millilitre  de sang peut être de plusieurs millions.

Plus la charge virale d’une personne séropositive est élevée, plus il y a le risque de transmission du VIH est élevé, et inversement, si la charge virale d’une personne séropositive est basse, le risque de transmission du VIH est réduit.

chargevirale

Comment diminuer la charge virale ?

En prenant un traitement anti-VIH qui empêche le VIH de se multiplier, bloque son évolution et réduit donc la charge virale. Il est important de bien prendre le traitement et donc de bien respecter les indications données par le médecin spécialiste, à savoir : les doses prescrites, les horaires, à prendre avec ou sans repas. Il faut en général 6 mois pour que la charge virale devienne indétectable.

transmissionfaible-élevé
chargevirale-traitement-1-768x981

Et la charge virale indétectable, c’est quoi ?

C’est quand la quantité de VIH présent dans le sang d’une personne séropositive est très basse. En effet, en bloquant la multiplication du VIH dans le corps, le traitement anti VIH va réduire la quantité de virus jusqu’à ce qu’on ne puisse plus détecter le virus dans le sang avec les appareils de laboratoire actuel (20 ou 50 copies de virus par millilitres de sang – 1 copie = 1 virus). On dit alors que la charge virale est indétectable.

Attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus de virus dans le corps et que la personne est guérie. Le virus est toujours présent mais en très faible quantité, ce qui permet de diminuer l’impact du virus sur le corps. Avoir une charge virale indétectable permet non seulement de vivre mieux et plus longtemps mais aussi d’empêcher la transmission du VIH lors de relations sexuelles (même sans préservatif)