VIH et COVID-19 : ce qu’il faut savoir

Depuis plusieurs semaines, un grand nombre de personnes ont été infectées par le virus COVID-19 en Belgique. Qu’est ce que ce virus? Les personnes vivant avec le VIH sont-elles plus à risque ? Comment s’en protéger? Cet article vous aide a répondre à ces questions

Info Covid-19 spécifique pour les migrants

Qu’est-ce que le Covid-19 ?

Les coronavirus (CoV) sont une grande famille de virus qui causent des maladies, allant du simple rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV).

Le virus SARS-CoV-2 (anciennement appelé 2019-nCoV) est une nouvelle souche qui n’a pas encore été identifiée chez l’homme et qui provoque la maladie Covid-19, l’épidémie actuelle.

En Belgique, au 23/03/2020, le nombre total de cas confirmés s’élève à 3743.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’évolution de l’épidémie de COVID-19 en Belgique.

Le Covid-19 peut-il se transmettre lors des relations sexuelles ?

Le coronavirus (COVID-19) s’attrape par les gouttelettes projetées lorsque quelqu’un parle ou tousse. Celles-ci peuvent également se déposer sur les objets, les surfaces et si une personne passe sa main et la porte ensuite à sa bouche ou son nez, elle peut se contaminer.

Le COVID-19 n’est donc pas une Infection Sexuellement Transmissible mais les rapports sexuels peuvent favoriser sa propagation à cause de la proximité des corps.Ce n’est pas la relation sexuelle en soi qui est contagieuse. C’est la proximité des deux partenaires.

Comme avec la grippe, on évitera donc de montrer un peu trop son affection s’il y a des doutes sur la santé de son ou sa partenaire. Au moins jusqu’à ce qu’on soit fixé sur sa contamination ou non au coronavirus.

(Source : https://www.actions-traitements.org/coronavirus-personnes-vivant-vih-doivent-sinquieter/)

JE VIS avec le VIH, suis-je plus à risque ?

À l’heure actuelle, rien n’indique qu’en tant que personne vivant avec le VIH, vous êtes plus à risque d’être infecté·e par le COVID-19 que le reste de la population générale. De plus, vous n’êtes pas plus sensible à l’infection et vos chances de guérison ne sont pas moins bonne. Vous et votre entourage devez toutefois prendre des mêmes mesures de précautions que le reste de la population. Voir ci-dessous.

Par contre, si vous êtes être une personne âgé·e et/ou atteint·e de maladies associées (problèmes cardiaques ou pulmonaires, le diabète), ou avez un taux de CD4 bas (moins de  200/mm³), vous êtes potentiellement exposé·e à un risque plus élevé d’être infecté.e par COVID-19 et de développer des symptômes plus graves.

Si vous avez des symptômes tels que la fièvre, la toux, des difficultés à respirer, etc., contactez votre médecin traitant par téléphone et informez votre médecin référent VIH. Ne vous rendez à l’hôpital que sur recommandation de votre médecin !

Y-a-t-il un risque de pénurie pour mes médicaments contre le VIH ?

Les pharmacies sont à ce jour correctement approvisionnées et le stock est suffisant pour répondre à la demande. Ces médicaments étant essentiels pour la santé des patient·es, les groupes pharmaceutiques assurent la production comme avant. Il n’y a donc pas de raison de s’inquiéter !

Si vous vivez avec le VIH, nous vous recommandons de  suivre les recommandations internationales suivantes.

  • Ayez un stock de médicaments pour une durée de 30 jours même si, actuellement, aucune pénurie de médicament n’est à prévoir
  • Soyez à jour dans vos vaccins (notamment l’influenza et le pneumocoque)
  • Établissez un plan de suivi médical à distance en cas de mise en quarantaine grâce à la télémédecine
  • Malgré le confinement, maintenez des contacts sociaux à distance pour éviter la solitude

Pour plus d’information sur le COVID-19 et le VIH

Le site de UNAIDS

Le site de l’Institut de Médecine Tropicale

Le site de Seronet

Que dois-je faire si je suis seul.e ou inquiet.e  ?

Essayez de rester en contact le plus possible avec votre famille et vos amis en utilisant les technologies modernes. Bien que nos bureaux soient fermés, nous restons accessibles. Vous pouvez contactez la Plateforme Prévention Sida par mail via info@preventionsida.org, par téléphone au 0484.73.50.81, du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

Comment me protéger de COVID-19?

La Plateforme Prévention Sida rappelle les mesures destinées à éviter la propagation du virus.

Le SPF Santé publique recommande :

  • De se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ;
  • D’éviter les contacts rapprochés (se donner la main, s’embrasser,…), en particulier avec toute personne présentant des symptômes de maladie respiratoire ;
  • De rester à la maison en cas de signes de maladie respiratoire ;
  • De ne pas se toucher le nez, les yeux, la bouche ;
  • De garder dans la mesure du possible une distance interpersonnelle de un mètre au minimum ;
  • D’utiliser toujours des mouchoirs en papier ; un mouchoir ne s’utilise qu’une seule fois: il convient de le jeter directement après usage dans une poubelle fermée ;
  • Si vous n’avez pas de mouchoir en papier à portée de main, éternuez ou toussez dans le pli du coude ;
  • Après avoir toussé ou éternué, il faut se laver les mains avec de l’eau et du savon liquide. Il convient également de se sécher les mains avec des serviettes en papier (à usage unique) ou un linge propre.

Le vaccin contre la grippe me protège-t-il contre coVID-19 ?

Non, celui-ci n’est efficace que contre le virus de la grippe. Il est cependant recommandé pour les personnes vivant avec le VIH.

Les médicaments contre le VIH ou la PrEP me protègent-ils contre coVID-19 ?

Les traitements anti-VIH ne sont pas considérés comme efficaces pour lutter contre le Covid-19, ils ne vous protègent donc pas. Comme le dit le Professeur Dewit, chef du service des Maladies infectieuses du CHU Saint-Pierre à Bruxelles et du CETIM, le centre de référence pour le VIH et pour la tuberculose de l’hôpital, il est important de savoir que « Les traitements anti-VIH ne constituent pas non plus une arme actuellement considérée comme efficace contre le Covid-19. Les personnes sous traitement antirétroviral anti-VIH ne sont donc pas protégées par leur traitement. La structure des deux virus est foncièrement différente. »  Vous pouvez lire l’entièreté de l’interview du Pr. Dewit ici.

Concernant la PrEP, les molécules utilisées dans celle-ci ne sont pas celles actuellement à l’étude pour guérir les personnes infectées par le Covid-19. Il n’y a donc aucune raison de penser que la PrEP vous empêcherait d’être infecté·e ou de guérir plus rapidement du Covid-19.