Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur la PrEP et la COVID 19

Des essais cliniques sont actuellement en cours pour tester l’efficacité de certains médicaments dans la réponse contre l’épidémie liée au coronavirus. Une étude espagnole se concentre sur les molécules actives pour la PrEP, mais aucun résultat n’est définitif à ce stade. Il n’est donc pas conseillé de commencer ou de continuer la PrEP pour se protéger du COVID 19. La distanciation physique et le lavage fréquent des mains restent la solution à l’heure actuelle. En cas de doute, concernant une infection au coronavirus, il est important de ne pas s’auto-médicaliser, mais de demander aux médecins quel traitement prendre.

Pour les personnes qui sont déjà sous PrEP et qui continuent à avoir des relations sexuelles à risque de transmission du VIH (partenaires occasionnels, partenaire dont on ne connaît pas le statut, partenaire séropositif n’ayant pas une charge virale indétectable, …), il est évidemment conseillé de continuer à prendre la PrEP. La PrEP reste un moyen efficace contre la transmission du VIH. Des modifications par rapport à votre suivi seront apportées, mais rien ne vous empêche de continuer. Votre médecin s’assura de vous faire parvenir les prescriptions pour les médicaments et les pharmacies restent ouvertes pour vous fournir.

Les consultations physiques chez votre médecin seront annulées. Les ordonnances seront toujours renouvelées et envoyées par courrier postal ou par e-mail. Les résultats des examens transmis par courrier également. Les consultations peuvent se faire par téléphone, selon la disponibilité des médecins et l’urgence (plainte, etc.). Si vous avez un doute concernant l’apparition d’une IST, une consultation est ouverte pour les urgences les lundis et jeudis de 13h30 à 16 heures à la S Clinic. Vous pouvez contacter le 02/535.37.32 pour une évaluation préalable. En attendant votre rendez-vous hospitalier, il est préférable d’utiliser un préservatif pour ne pas infecter votre·vos partenaire·s.

Pour commencer la PrEP, un examen préalable avec un médecin spécialiste est nécessaire. Cela permet de s’assurer que vous n’êtes pas séropositif, que vos reins sont en bon état et que la PrEP est effectivement recommandée pour vous. Or en cette période de confinement, les consultations médicales non urgentes sont annulées. Il est donc impossible de commencer la PrEP pour le moment. Si vous envisagez d’avoir des rapports sexuels à risque de transmission du VIH, pensez à vous protéger en utilisant un préservatif. Le préservatif reste un moyen efficace de se protéger contre le VIH et les autres IST.

Si en raison des circonstances, vous envisagez ou êtes contraints de ne plus avoir de relations sexuelles à risque de transmission du VIH, vous pouvez évidemment arrêter de prendre la PrEP. L’avantage de la prise de la PrEP est d’être assez flexible et de s’adapter à vos besoins. Vous devez ,cependant, penser à respecter deux jours de prise de PrEP d’affilée sans relation sexuelle. Donc, après votre dernier rapport, vous devez encore prendre la PrEP deux jours en suivant aux mêmes heures qu’habituellement. [Valable pour les hommes cisgenres* pour les autres il faut encore prendre la PrEP pendant 7 jours sans rapports sexuels] Si vous deviez cependant de nouveau avoir une opportunité d’avoir des rapports sexuels, n’oubliez pas de reprendre votre PrEP ou d’utiliser un préservatif pour vous protéger.

* Hommes désignés comme masculins à la naissance et qui s’identifient toujours comme tels

Si vous êtes un homme cisgenre* qui a des relations sexuelles avec des hommes, vous pouvez passer sans problème d’une prise de PrEP en continue -, à une prise de PrEP à la demande. C’est-à-dire en ne prenant les comprimés de la PrEP uniquement lorsque vous planifiez d’avoir des relations sexuelles. Pour une prise à la demande, vous devez prendre deux comprimés en même temps max 4h/min 2h avant le rapport et ensuite un comprimé toutes les 24h pendant deux jours. Cela fait donc trois prises de comprimés et un total de quatre comprimés à avaler. Attention, cette façon de rendre la PrEP n’est pas possible pour les personnes qui ont des rapports sexuels vaginaux réceptifs et n’est pas conseillée pour les personnes porteuses du virus de l’hépatite B.

*Hommes désignés comme masculins à la naissance et qui s’identifient toujours comme tels

Si vous n’avez pas eu de prise de risque par rapport à la transmission du VIH pendant la période où vous avez arrêté la PrEP, vous pouvez recommencer à la prendre en toute sécurité quand vous le souhaitez. Pour les homme cisgenre* qui ont des relations sexuelles avec des hommes, vous pouvez recommencer en prenant deux comprimés en même temps max 24h/min 2h avant le premier rapport et puis continuer la prise en prenant un comprimé chaque jour à la même heure en continu. Pour les autres, il faudra prendre un comprimé chaque jour à la même heure pendant 7 jours d’affilée sans avoir de rapports sexuels afin d’être protégé au huitième jour. Ensuite, prenez de façon continue votre comprimé chaque jour.

*Hommes désignés comme masculins à la naissance et qui s’identifient toujours comme tels

Si vous avez pris un risque par rapport à la transmission du VIH, vous pouvez avoir accès à un traitement d’urgence (TPE). La mise en place d’un TPE doit se faire dans les 72h après la prise de risque. Pour l’obtenir, allez aux urgences des Centres de référence VIH. Il ne faut vous y rendre qu’en cas de risque avéré. Si vous avez un doute à propos d’une éventuelle prise de risques, vous pouvez contacter un service de prévention pour qu’il vous renseigne à ce sujet. Ne reprenez pas la PrEP tant que vous n’êtes pas certain de ne pas avoir été infecté par le VIH et pensez à utiliser un préservatif avec votre·vos partenaire·s.

Vous avez encore des questions concernant la prise de la PrEP en cette période de confinement et si votre médecin n’est pas disponible pour y répondre, alors contacter la Plateforme Prévention sida (info@preventionsida.org) et nous répondrons au mieux à vos questions.

Raphaël, relais PrEP à la Plateforme Prévention Sida, vous rappelle comment bien prendre la PrEP en cette période de confinement/déconfinement. Restez protégés !!!

Plus d’infos ?

Un site pour trouver plus d’informations sur la PrEP en général

myprep.be

Un site pour trouver plus d’informations sur la prévention du VIH et des autres IST

Preventionsida.org

Un lien pour trouver les informations concernant les services de prévention qui restent accessibles pendant le confinement

Observatoire du sida et des sexualités

La COVID19 peut se transmettre pendant les rapports sexuels puisque la distance physique n’est pas respectée. Dans ces conditions, il est préférable de n’avoir des relations sexuelles qu’avec le partenaire avec qui on est confiné depuis le début