MONKEYPOX – Informations sur la variole du singe

MONKEYPOX

La variole du singe

Plus d’informations pour mieux se protéger !

 

D’après les derniers chiffres de Sciensano, au 8 août 2022, un total de 546 cas confirmés de Monkeypox, mieux connu sous le nom de variole du singe

Il s’agit de 304 cas en Flandre (56 %), 187 cas à Bruxelles (34 %) et 55 cas en Wallonie (10%). Tous les cas pour lesquels le sexe est connu sont des hommes, âgés de 16 à 71 ans.

 

Les informations sur les symptômes sont connues pour 484 individus (89 %). Presque tous les patients (96 %) présentaient des lésions cutanées, qui étaient principalement dans la région anale-génitale. Environ 66 % présentaient des symptômes généraux tels que fièvre, malaise général, 30 % gonflement des ganglions lymphatiques, .

Sur base des données actuelles sur la transmission présumée, il apparaît que le virus est principalement transmis par contact sexuel entre hommes (94 %)

Comment reconnaître les symptômes ?

  • Éruption avec cloque sur n’importe quelle partie du corps ( surtout la bouche, l’anus, les parties génitales si transmission sexuelle)
  • Inflammation et douleur au niveau du rectum
  • Ganglions gonflés et douloureux
  • Fièvre

Ces symptômes peuvent s’accompagner de maux de tête, douleurs musculaires et fatigue.

Comment se transmet la variole du singe ?

Pour être contaminé·e, il faut avoir un contact rapproché avec quelqu’un qui a la variole du singe ou avec un objet contaminé (draps, vaisselle,…)

La variole du singe se transmet plus facilement durant des contacts peau à peau direct, dont les rapports sexuels (pénétration, fellation,…)

La période d’incubation après un contact à risque peut être de 5 à 21 jours.

Comment se protéger ?

Informe toi sur les symptômes et les modes de transmission de la variole du singe.

Réduis les risques sexuels et le nombre de partenaires.

Lave toi régulièrement les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique.

Si tu penses que tu es à haut risque de contamination, contacte ton·ta médecin, ton centre de référence ou la clinique de ton choix pour plus de renseignements.

Que faire si je pense avoir la variole du singe ?

  • Contacte un·e professionnel·le de santé pour avoir son avis
  • Va te faire tester à l’hôpital si cela t’es conseillé ou chez ton médecin généraliste
  • Isole toi un maximum pour limiter les contacts rapprochés avec d’autres personnes
  • Évite d’avoir des rapports sexuels jusqu’à ce que tu reçoives les résultats de ton dépistage
  • Interroge ton entourage et tes partenaires pour savoir s’ils ont aussi des symptômes

Que faire si j’ai la variole du singe ?

  • Isole toi et suis les conseils des autorités de santé publique
  • Évite tout contact avec les personnes enceintes, les jeunes enfants, les personnes immunodéprimées jusqu’à ton rétablissement complet !
  • Reporte tes relations sexuelles jusqu’à ce que la dernière croûte des lésions soit tombée
  • Informe les personnes avec qui tu as été en contact durant les 3 dernières semaines
  • Vu les incertitudes quant au délai de transmission, utilise encore un préservatif 4 semaines après ton rétablissement complet

La vaccination

Les critères d’éligibilité pour le vaccin ont été élargis. Ils sont communiqués par le SPF Santé Publique.

Préventif

Les personnes suivantes peuvent recevoir une vaccination préventive:

  1. Les personnes sévèrement immunodéprimées qui présentent un risque élevé d’être infectées par le Monkeypox.
  2. Les travailleurs du sexe masculin et transsexuels.
  3. Les hommes qui ont des rapports sexuels avec les hommes ET qui sont séropositifs pour le virus HIV ou qui reçoivent une thérapie VIH-PrEP ET qui ont eu au moins deux infections sexuellement transmissibles (IST) au cours de l’année écoulée (à des moments différents).
  4. Le personnel de laboratoire manipulant des cultures de virus Monkeypox.

Post-exposition

  1. Le travailleur de santé ayant eu des contacts à haut risque avec des lésions infectées sans équipement de protection individuelle
  2. Le patient qui a eu très récemment des rapports sexuels avec un cas confirmé de Monkeypox

Dans ce cas, il devra contacter rapidement son médecin pour discuter d’une éventuelle vaccination post-exposition en fonction des critère d’éligibilité et de sa situation.

Le vaccin utilisé est un vaccin de troisième génération contre la variole (Imvanex ou Jynneos).

 

 

Vous avez peut-être reçu le vaccin contre la variole quand vous étiez enfant

En effet, en Belgique, la vaccination contre la variole était obligatoire jusqu’en 1976. Si vous avez bénéficié de ce vaccin enfant et que vous n’êtes pas immunodéprimé·e, vous avez déjà une forte protection contre la variole du singe, mais pas à 100%.

Attention, à ce jour, seule la première dose est administrée en attendant la livraison des deuxièmes doses qui seront disponibles dans le courant de l’automne.

La vaccination est supposée être gratuite et accessible à toute personne concernée en Belgique.

Cependant, le stock actuel de vaccin ne permet pas d’étendre la vaccination à d’autres publics.

En cas de symptômes ou si tu as été en contact avec un cas confirmé de Monkeypox, contacte ton médecin généraliste ou rends toi à l’hôpital.

RÉGION BRUXELLES-CAPITALE

• Hôpitaux Iris Sud (HIS) / Iris Zuid Ziekenhuizen (IZZ), Campus Elsene, rue Jean Paquot 63, 1050 Bruxelles – Tel. 02 739 85 85

• CHU St. Pierre, 290 Rue Haute, 1000 Bruxelles
Tel. 02 535 31 77 (maladies infectieuses) https://www.stpierre-bru.be/mo…

• Erasme, Route de Lennik 808, 1070 Bruxelles
Clinique du voyage : Tel. 02 555 72 00
Centre de Référence VIH : Tel. 02 555 74 84
Département des maladies infectieuses (pendant les heures de bureau) : 02 555 67 46 ou 44 33
Service des maladies infectieuses 24/24, 7/7 au 02 55 5 31 11 et demander le spécialiste en maladies infectieuses.

• UZ Brussel, Laarbeeklaan 101, 1090 Bruxelles
Centre du voyage et des vaccinations – Tel. 02 477 60 01
Centre de Référence VIH – Tel 02 477 60 01
Spécialiste des maladies infectieuses joignable pendant les heures de bureau au 02 477 86 86 et en dehors des heures de bureau au 02 477 41 11

• Cliniques Saint-Luc, Avenue Hippocrate 10, 1200 Bruxelles
Tel. 02 764 21 22
Centre de Référence VIH : Tel. 02 764 21 98
Service des maladies infectieuses 24/24, 7/7 et demander le spécialiste en maladies infectieuses : 02 764 11 11

• Hopital Brugmann, Place Van Gehuchten 4, 1020 Laken-Bruxelles
Tel. 02 477 30 35, 02 477 29 91, 02 477 35 08

RÉGION WALLONNE

Province de Liège

• CHU de Liège, Sart Tilman, University Campus, B35, 4000 Liège
Tel. 04 366 77 86

• Clinique du voyageur CHR de la Citadelle, site Sainte-Rosalie, Rue des Wallons 72, 4000 Liège
Tel. 04 254 72 28

• CHU Liège, Centre de Référence VIH, Polyclinique Lucien Brull, Quai Godefroid Kurth, 45, 4020 Liège
Tel. : 04 270 31 90

Service des maladies infectieuses 24/24, 7/7 et demander le spécialiste en maladies infectieuses via les urgences Tel: 04 366 77 11

Province du Brabant wallon

• Centre de Vaccination, Clinique St.-Pierre, Avenue Reine Fabiola 9, 1340 Ottignies –Louvain-la-Neuve
Tel. 010 43 73 70

Province du Hainaut

• Hôpital Civil Marie Curie, Chaussée de Bruxelles 140, 6042 Lodelinsart
Clinique du voyageur polyclinique: Tel. 071 92 25 11
Centre de Référence VIH: Tel. 071 92 22 58

• Clinique du voyage, CHU Tivoli, Avenue Max Buset 34, 7100 La Louvière
Tel. 064 27 62 35

• Clinique du voyage – CHU Ambroise Paré – Boulevard Kennedy 2, 7000 Mons
Tel. 065 41 41 41 or 065 41 41 15

Province de Namur

• UCL Mont-Godinne, Avenue du Docteur Gaston Thérasse 1, 5530 Yvoir.
Tel. 081 42 34 81

• CHR Namur, Avenue Albert 1, 185, 5000 Namur
Tel. 081 72 69 05

• Centre de Référence VIH, CHU UCL Namur – site Godinne, Avenue G. Thérasse, 1, 5530 Yvoir
Tel. 081 42.34.51

Province de Luxembourg

• Saint Joseph clinic, rue des déportés 137, 6700 Arlon
Tel. 063 23 17 00

CHU Saint-Pierre (César de Paepe)
Tel : 02 506 70 72

Cliniques universitaires Saint-Luc
Tel : 02 764 21 56

Hôpital Érasme
Tel : 02 555 74 84
Email : crsida@erasme.ulb.ac.be

UZ Brussel
Tel : 02 477 86 86
Email : mpx@uzbrussel.be

CHU Liège
Tel : 04 270 31 90

CHU Marie Curie (Charleroi)
Tel : 071 92 22 58

CHU Mont Godinne (Yvoir)
Tel : 081 42 28 61 – le weekend : 081 42 31 01